01 58 86 79 68 Rappel gratuit

01 / 04 / 2021

Le Groupe Adelaïde a signé un accord de télétravail pour ses 3 entreprises

– Jusqu’à 2 jours de télétravail par semaine pour l’ensemble des collaborateurs
– 100% des collaborateurs équipés pour travailler en mobilité
– Un accord mis en œuvre conjointement avec les organisations syndicales
– Une mise en place effective dès la fin de la crise de la Covid-19

 

Le Groupe Adelaïde a conclu pour Verlingue et Génération un accord de télétravail avec les organisations syndicales représentatives, et établi une charte de télétravail pour Coverlife permettant ainsi à 100% des collaborateurs des entreprises du Groupe, de travailler à distance jusqu’à 2 jours par semaine.

 

Effectif dès la fin de la crise sanitaire actuelle, ce nouvel accord de télétravail communément appelé « télétravail habituel » viendra remplacer l’organisation de « télétravail exceptionnel »* actuellement imposée par la Covid-19 et toujours en vigueur.

 

« Je me réjouis de l’aboutissement de cet accord mis en œuvre avec les organisations syndicales et co-construit avec plusieurs managers et collaborateurs. Nous avons voulu permettre à chacun d’accéder à une qualité de vie au travail optimale, et de leur permettre de mieux concilier vie professionnelle et personnelle, tout en renforçant l’excellence de notre service client » se félicite Bernard de Laportalière, Directeur des Ressources Humaines du Groupe Adelaïde.

 

 

Une qualité de vie en télétravail

 

Fondée sur la base du volontariat, la réussite du télétravail se base sur une relation de confiance entre le collaborateur, son manager et l’entreprise. Chaque collaborateur peut accéder jusqu’à 2 jours de télétravail par semaine, pour 3 jours de présence sur site afin de maintenir un « collectif » qui reste une valeur très importante pour chaque entreprise du groupe.

 

A cette occasion, le Groupe Adelaïde a fortement investi en équipement, en fournissant à chacun des matériels et outils collaboratifs nécessaires à une bonne qualité de travail en mobilité : 1 ordinateur portable avec clavier et souris, 1 écran supplémentaire à domicile, 2 écrans au bureau.

 

Enfin, les collaborateurs bénéficieront également d’une indemnité forfaitaire de 5€ / mois pour 1 jour de télétravail hebdomadaire (soit 10 € / mois pour 2 jours). « Les quelques appréhensions qui pouvaient persister sur le télétravail avant la crise sanitaire nous ont permis d’accélérer sa mise en place pour 100% des collaborateurs du Groupe Adelaïde, tout en maintenant une présence sur site hebdomadaire pour favoriser les échanges et préserver le lien social dans les équipes. » ajoute Bernard de Laportalière.

 

« Les quelques appréhensions qui pouvaient persister sur le télétravail avant la crise sanitaire nous ont
permis d’accélérer sa mise en place pour 100% des collaborateurs du Groupe Adelaïde, tout en
maintenant une présence sur site hebdomadaire pour favoriser les échanges et préserver le lien social
dans les équipes. » ajoute Bernard de Laportalière.

 

 

Une nouvelle façon de travailler

 

Pour accompagner cette nouvelle organisation du travail, le Groupe a formé une partie de ses managers et responsables au «Management à distance», afin que chacun puisse épauler ses équipes au quotidien, satisfaire aux exigences du fonctionnement de l’entreprise et garantir une qualité de service d’excellence pour nos clients.

En plus des formations dédiées dans le cadre du confinement, un module e-learning et un guide sur les bonnes pratiques du «télétravail habituel» ont été créés spécifiquement.

 

« Cette nouvelle organisation du travail, que nous avons baptisée en interne « Vivre ensemble », va également impliquer de nouveaux aménagements des espaces de travail pour favoriser à la fois la coopération et le bien-être individuel » conclut Bernard de Laportalière.

 

 

Contact presse : Léna Youinou – lena.youinou@verlingue.fr – 06 43 44 82 91

 

 

*Dans le respect des consignes sanitaires gouvernementales, les collaborateurs du Groupe Adelaïde sont en
télétravail généralisé depuis le début de la crise de la Covid-19.